home
Deutsche Ausgabe

English Edition

Nederlands




Ce que nous vous offrons

La pipe en terre en tant qu'objet de recherche


Missions et objectifs

Résultats

Catalogage

Directives signalétiques

Terminologie Internationale

Publications

Sessions

Exposition

Réactions / Echos de la presse

Web

Livres

Contact
 

Compte-rendu de la 17ème session de l' Arbeitskreis Tonpfeifen
tenue du 2 au 4 mai 2003 à Heidelberg


Les membres de l' Arbeitskreis Tonpfeifen se sont retrouvés du 2 au 4 mai 2003 à Heidelberg pour leur réunion annuelle. L'invitation, cette année, avait été lancée par Renate Ludwig, de la section Archéologie du Kurpfaelzisches Museum Heidelberg, en collaboration avec le Deutsche Apothekenmuseum. Par la participation de 45 membres de sept pays (l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche, les Pays-Bas, la France, la Pologne et la Suède), la réunion fut la plus importante et la plus internationale depuis la fondation du groupe de travail en 1989. Le développement des contacts internationaux avec les chercheurs d'autres pays, accentué par la création du website quadrilingue (knasterkopf.de) a été particulièrement mis en lumière par cette rencontre.
Ainsi, pour la première fois, plusieurs membres de l' Académie internationale de la pipe y ont pris part. Mme Katarzyna Meyza a représenté le Musée Historique de Varsovie, Arne Åkerhagen, de Suède, apportait le salut du Musée du Tabac et des Allumettes de Gubbhyllan, avec une communication sur un plant suédois de tabac.

Begutachtung von Pfeifen


Comme les années précédentes, les premiers arrivés ont participé à un dîner en commun, le soir du 1er mai, au cours duquel des découvertes ont été présentées et examinées avec animation. Le vendredi, 2 mai, la réunion a été ouverte par Frieder Hepp, le directeur du Kurpfaelzisches Museum, et Mme Ludwig. Martin Kuegler, de Goerlitz, a souhaité la bienvenue au nom du groupe de travail et présenté le numéro 16 de la revue KnasterKOPF, revue spécialisée pour les pipes en terre et l'histoire du tabac qui, avec 208 pages, atteint le plus grand volume jusqu'ici, et donne la preuve du travail fructueux de ses membres. Il est particulièrement consacré aux recherches sur la pipe en terre en Saxe et fait un large écho aux exposés de l'an passé à Grimma (1).

Le programme a été ouvert par Marita Pesenecker avec de nombreuses images impressionnantes et émouvantes de l 'inondation catastrophique de Grimma, en août 2002. Cette 'marée du siècle' qui s'est produite peu après la 16ème session (2), a ravagé une grande partie du lieu de réunion et détruit à jamais une partie importante de la bibliothèque. Le groupe de travail avait lancé un appel à l'aide très efficace. M. Pesenecker a remercié cordialement ceux dont l'aide financière et les prestations bénévoles ont aidé aux travaux de déblaiement.

Ensuite, Manfred Benner, d'Heidelberg, a donné un aperçu richement documenté de l'état de la recherche archéologique urbaine à Heidelberg. Il a fait la liaison entre le passé le plus lointain et l'époque actuelle et présenté ainsi au groupe de travail l'histoire du lieu de réunion.

M. Kuegler, de Goerlitz, qui a résumé l'état des connaissances au sujet des pipes en terre et à l'artisanat pipier dans le Rhin supérieur, a donné le premier exposé. Il a souligné l'excellent niveau des publications pour cette partie de l'Allemagne où la consommation du tabac à l'aide de pipes en terre est prouvée depuis une époque très lointaine. Par les dates et les marques de fabrication constatées sur les découvertes et sur la base de sources écrites, Frankenthal et Mannheim comptent parmi les centres de production les plus anciens de pipes en terre en Allemagne. Pour Heidelberg également, l'usage de la pipe dans la ville de résidence du Prince Electeur est attestée par un très ancien moule datant d'une époque située entre 1619 et 1622 (3).

Le thème de la recherche dans la région du Haut-Rhin a été intensifié par l'exposé de Michael Schmaedecke, de Liesthal/CH, sur sa systématisation des découvertes à motif floral faites dans cette région (4). Il a souligné la nécessité d'une terminologie générale imposée et uniforme pour garantir un traitement correct des découvertes. Le début des pipes en terre peut être attribué à des fabricants identifiés du 17ème siècle.

Dans la suite de la session, on passa de la région relativement bien étudiée du Rhin supérieur à la 'tache blanche' constituée par la Bavière sur la carte de la recherche sur la pipe en terre. Natascha Mehler, d' Ingolstadt, a fait un rapport sur son projet de dissertation sur l'archéologie de la pipe en terre en Bavière au 17ème siècle et a fixé les buts de sa recherche et sa méthodologie. Elle a présenté de façon exemplaire quelques découvertes qui témoignent de la large diffusion du tabac et aussi de la variété des ustensiles produits en Bavière. Elle a mis l'accent sur le groupe déjà étudié des pipes dites 'Jonaspfeifen' dont 468 fragments sont disponibles jusqu'ici, principalement en Basse- et Haute-Bavière, et qui viennent d'au moins 60 formes de pipes différentes.

Michaela Hermann, d'Augsbourg, traita dans son exposé sur le 'Bilderbaecker-Werkstatt' du monastère des Sts. Ulrich et Afra à Augsbourg, qui est étroitement relié à la recherche sur les pipes en terre. Elle présenta un complexe archéologique de découverte récente composé d'environ 1500 figures en argile modelée de la première moitié du 16ème siècle, toutes retrouvées dans une même fosse. Elle a mis en évidence la similitude technologique du procédé de fabrication de ces figures avec celui des pipes en terre et a de nouveau soulevé la question des relations possibles entre l'artisanat des 'fabricants d'images' et celui des 'fabricants de pipes'.

Ainsi se termina le programme du premier jour, à la fin duquel les participants eurent l'occasion de présenter découvertes et nouvelle littérature dans un cadre informel. La soirée débuta par une réception offerte par la ville d'Heidelberg sous les auspices de Monsieur le Kulturbuergermeister Juergen Bess dans le Salon Bleu du Kurpfaelzisches Museum et s'acheva dans le joyeux brouhaha d'un repas en commun dans un cadre médiéval au cours duquel, jusqu'à une heure avancée, des découvertes furent présentées et discutées dans l'animation.

Le deuxième jour le groupe de travail fut consacré à une grande excursion dédiée à la culture de tabac dans la région aussi bien qu'aux héritages archéologiques de Heidelberg. La première halte fut pour le au musée du tabac à Hockenheim, où Mr Christ fit au groupe, très intéressé, les honneurs de la collection. Ensuite, le groupe de travail a visité la propriété de la famille de planteurs de tabac Wolfgang Schaaff à Heddesheim. Le maître de maison a guidé le groupe à travers l'entreprise et le hangar de séchage des feuilles de tabac, expliqua comment les semences sont produites et montra comment les différentes sélections sont cultivées dans des serres.

Tabakbauer W. Schaaf mit Tabaksetzlingen

Le planteur W. Schaaf avec des plants de tabac

On revint ensuite à Heidelberg, où M. Benner expliqua dans tous les détails et avec une grande érudition les restes architecturaux du Michaelskloster et du Stephanskloster ainsi que le Heidenloch. Après une visite guidée du Heidelberger Schloss le groupe de travail était reçu au Deutsche Apothekenmuseum. La directrice du musée, Elisabeth Huwer, fit visiter une impressionnante collection et donna aux participants l'occasion rare d'examiner un catalogue original 17ème siècle avec des illustrations de plants de tabac. La soirée fut à nouveau égayée par un repas en commun plein d'entrain.

Exkursion auf den Heiligenberg bei Heidelberg

Excursion au Heiligenberg d'Heidelberg


Le matin du dernier jour de réunion, le dimanche 4 mai, a commencé avec des résultats de recherche spectaculaires. Ralf Kluttig-Altmann, de Leipzig, a présenté du nouveau dans la production de pipes en terre en Saxe orientale (5) . Pour la première fois, il a réussi à établir grâce à des fouilles originales ce que jusqu'ici des sources écrites évoquaient d'une façon vague, mais que l'on ne tenait pas pour techniquement possible: la production de pipes en terre sur tours de potiers. Les tuyaux étaient alors formés séparément et montés postérieurement. Manifestement, des artisans ingénieux ont développé une technologie propre sur la base d'une demande régionale forte. Cette contribution soulevait la question évoquée à différentes reprises des relations entre l'artisanat des potiers et celui des pipiers.

Hauke Kenzler, d'Heuersdorf, a parlé ensuite de ses fouilles au cimetière de Breunsdorf dans le Landkreis Leipziger Land (6). Il s'y est concentré sur 13 tombes modernes des 18ème et 19ème siècles, dans lesquelles on avait muni les morts de leurs pipes en terre et en porcelaine familières. Dans quelques cas, il était possible de savoir exactement quand ces objets avaient été déposés grâce aux dates des tombes.

Katarzyna Meyza, de Varsovie/PL, a fait un rapport sur la découverte captivante, dans les vieux quartiers de Varsovie, de deux fours de potiers, dans lesquelles des pipes en terre étaient également fabriquées comme on peut le démontrer (7). La production s'y limitait à des pipes du type ottoman (nargilés). C'est la première indication sur une fabrication de ce type de pipe en Europe centrale et finalement une des rares découvertes prouvant la fabrication de pipes en terre en Pologne. Avec les connaissances désormais acquises sur la fabrication de telles pipes dans la Pologne voisine, il va falloir désormais réinterroger les résultats de fouilles analogues en Allemagne.

C'est sous l'angle de l'histoire de l'art que Daniel Schulz, de Bamberg, s'est consacré au thème des pipes en terre et a présenté des sanguines créées pendant la phase de construction du château de Ludwigsburg, à Wuerttemberg, entre 1725 et 1733, et que des travaux de restauration ont mis à la lumière du jour (8). Des artisans venus de Croatie pour participer aux travaux y sont représentés de manière plaisante en train de fumer. Les dessins sont ainsi des sources originales précieuses d'une authenticité humaine inhabituelle.
Heinz-Peter Mielke, de Grefrath, a brièvement fait rapport sur les pipes en terre de Bossano del Grappa, en Italie. Là, des têtes de pipes du type 'Café viennois' ont été fabriquées en argile rougissant à la cuisson à une époque où la plupart des manufactures avaient cessé d'exister depuis longtemps en Europe.
Le dernier exposé de la réunion traita de pipes en bois. Rainer Immensack, de Hofheim-Diedenbergen, a montré quelques exemples de pipes en bois veiné d'Ulm, déjà fabriquées à partir de la fin du 17ème siècle, et qui jouissaient d'une grande popularité bien au-delà de la région jusqu'à ce qu'elles soient supplantées sur le marché par les pipes en porcelaine de Meissen. L'exposé fut illustré par des exemplaires de pipes en bois veiné d'Ulm.
Pour finir, M. Kuegler a résumé les résultats de la réunion, a renvoyé à la littérature importante de parution récente et annoncé que les prochains rendez-vous auraient lieu à Lunebourg en 2004 et à Erding en 2005. Les deux réunions doivent être accompagnées d'expositions sur le thème du tabac et des pipes en terre. Pour les numéros annuels de KnasterKOPF, les éditeurs R. Kluttig-Altmann et M. Kuegler suggérèrent de procéder par thèmes. La recherche renforcée au cours des dernières années a accumulé de nombreuses nouvelles connaissances au sujet des pipes en terre qui rendent maintenant possible une étude plus intensive et plus ciblée de questions particulières. Provisoirement quatre numéros à thèmes sont projetés, qui devraient être créés en concertation par des collègues appartenant à toutes les disciplines. Les thèmes sont: découvertes de pipes en terre dans les tombes, pipes en terre dans des sites immergés, pipes en terre sur le marché mondial, et relations entre poterie et piperie. Pour ces numéros à thèmes, nous disposons déjà de quelques contributions locales et étrangères mais d'autres articles et relations archéologiques seront les bienvenues.
En conclusion, M. Kuegler au nom du groupe de travail a remercié tous ceux, conférenciers et assistants, et tout particulièrement Mme Ludwig et Mr Hepp, directeur du Musée, qui ont contribué à la parfaite organisation dans une ambiance de chaude convivialité dont les participants garderont le souvenir.

Natascha Mehler M.A., Römisch Germanische Kommission der Deutschen Archäologischen Instituts, Forschungsstelle Ingolstadt, Jesuitenstraße 3, 85049 Ingolstadt
Dr. Martin Kügler, Arbeitskreis Tonpfeifen, Bergstraße 3, 02826 Görlitz, e-mail:



(1) Tables des matières et résumés de tous les exposés disponibles sur Internet knasterkopf.de.
(2) Martin Kügler/Maren Weidner: 16. Treffen des Arbeitskreises Tonpfeifen in Grimma. In: Knasterkopf,
     Bd. 16/2003, S. 6 ff.
(3) Martin Kügler: Ein Tonpfeifenmodel aus Heidelberg - ein frühes Zeugnis für die Herstellung von
     Tonpfeifen in Deutschland? In: Zeitschrift für Archäologie des Mittelalters, Bd. 29/2001, S. 207-218.
(4) Michael Schmaedecke: Floral verzierte Pfeifenstiele aus Südwestdeutschland und angrenzenden
     Regionen. Ansätze zu einer Systematisierung von Produkten vornehmlich aus dem Raum
     Mannheim/Frankenthal. In: Knasterkopf, Bd. 15/2002, S. 19-35. Ders.: Floral verzierte Pfeifen mit
     Herstellerangaben aus Fundkomplexen des südlichen Oberrheins. In: Knasterkopf, Bd. 16/2003,
     S. 69-87.
(5) Ralf Kluttig-Altmann/Martin Kügler: Bewegung in Sachsen. Ein Beitrag zur Emanzipation der deutschen
     Tonpfeifenforschung. In: Knasterkopf, Bd. 16/2003, S. 88-98.
(6) Hauke Kenzler: Der Friedhof von Breunsdorf - Untersuchungen zum Totenbrauchtum in Mittelalter und
     Neuzeit. In: Kirche und Friedhof von Breunsdorf. Beiträge zu Sakralarchitektur und Totenbrauchtum
     einer ländlichen Siedlung. Bd. 2, Dresden 2002, S. 147-300.
(7) Katarzyna Meyza: Clay Tobacco Pipes from the Royal Castle and Old Town in Warsaw, Poland. In:
     Centre-Region-Periphery. Medieval Europe Basel 2002. 3rd InternationalConference of Medieval and
     Later Archaeology, Basel 10.-15. September 2002. Preprinted Papers Vol. 3. Hertingen 2002, S. 340-
     345
(8) Daniel Schulz: Smoking - No Smoking. Pfeifenraucher in Schloss Ludwigsburg, Württemberg. In:
     Knasterkopf, Bd. 16/2003, S. 154-159.
 

 


Home
KnasterKOPF
Cercle de Recherche
La table de matières
Search (en anglais)
Impressum

Letzte Aktualisierung: 18.05.2005
Kein Teil dieses Werkes darf ohne schriftliche Einwilligung der Herausgeber in irgendeiner Form (Fotokopie, Mikrofilm oder ein anderes Verfahren), auch nicht für Zwecke der Unterrichtsgestaltung, reproduziert oder unter Verwendung elektronischer Systeme verarbeitet, vervielfältigt oder verbreitet werden.