KnasterKOPF
Deutsche Ausgabe

English Edition

Nederlands



No. 19/2007

No. 18/2005

No. 17/2004

No. 16/2003

No. 15/2002

No. 14/2001

No. 13/2000

No. 12/1999

No. 11/1998

No. 10/1997

No. 9/1997

No. 8/1996

No. 7/1995

No. 6/1992

No. 5/1991

No. 4/1991

No. 3/1990

No. 2/1990

No. 1/1989


Sommaire du no. 9/1997

Table des matières: Emballage de tabac, étiquette de la firme Gebroders Renkrib à Amsterdam, datant de 1829, épuisé Elias Erasmus (Paul Otto/Hans H. Bockwitz): Alte Tabakzeichen. Berlin 1924, tab. 46, no. 1)


Martin Kügler:
Compte rendu de la dixième rencontre du Cercle de Recherche sur les Pipes en Terre tenue à Hambourg-Harburg les 4 et 5 mai 1996

Rüdiger Articus:
L'apparition des pipes en terre dans la Lüneburger Heide
Casselmann de Großalmerode, qui travailla à Hannoversch Münden de 1772 à 1776

Martin Kügler:
L'importance de Hambourg en tant que dépôt pour les pipes du Westerwaldau 18ème et 19ème siècles

Teresa Witkowska:
Les manufactures de pipes en terre prussiennes de Rostin et de Sborowsky sur le territoire aujourd'hui polonais

Holger Haettich:
Marek Parol - un nouveau pipier polonais

Nina Surabian / Martin Kügler:
Les pipes en terre aux 17ème et 18ème siècles à St. Petersbourg


Renseignements

Critiques


 


 

No. 9/1997, p. 1-4
Martin Kügler: Compte rendu de la dixième rencontre du Cercle de Recherche sur les Pipes en Terre tenue à Hambourg-Harburg les 4 et 5 mai 1996

Quarante trois membres du Cercle se sont retrouvés pour leur dixième réunion au Musée hambourgeois d'archéologie et Musée d'histoire d'Harburgs-Helms, à Hambourg-Harburg.
J. Claußnitzer, E. Först et R. Articus (Knasterkopf No. 9/1997, p. 4-44) traitèrent de l'archéologie d'Hambourg et des découvertes de pipes en terre tant en ville que dans les environs immédiats. M. Kügler fit un exposé sur l'exportation vers l'outre-mer des pipes en terre de Westphalie (Knasterkopf No. 9/1997, p. 45-58). T. Witkowska présenta les manufactures prussiennes de pipes en terre de Rostin et Sborowsky, et H. Haettich parla de Marek Parol, un pipier polonais (Knasterkopf No. 9/1997, p. 58-68 et p. 68-72). N. Surabian apporta des informations inédites sur la fabrication des pipes en terre à Qt. Petersbourg (Knasterkopf No. 9/1997, p. 73-85). G. Almeling présenta la découverte extrêmement importante de l'atelier de pipier de Chr. Casselmann à Hannoversch Münden. Une visite fut faite à la Collection Historique du Tabac de Reemtsma et à la collection privée de Gerd Jansen .

 

 

 

 

Pipe à talon biconique portant la marque "Reichsapfel"(globe impérial) avec des lys sur le tuyau, Gouda, moitié du 17e siècle

 

No. 9/1997, p. 4-44
Rüdiger Articus: L'apparition des pipes en terre dans la Lüneburger Heide

Des sources écrites attestent de l'utilisation de pipes en terre à Harburg peu avant 1600. Vers 1630, elles étaient également répandues dans tous les environs. Les recherches archéologiques menées sur un grand nombre de sites montrent que les fumeurs d'Hambourg et des villes de la Lüneburger Heide furent approvisionnés depuis la fin du 17ème siècle, d'une manière continue, en pipes en terre des Pays Bas.
Par contre, dans les localités de moindre importance et dans les campagnes, on utilisait des pipes allemandes venant de Basse Saxe et de Hesse du Nord. L'auteur présente en détail quelques pipes néerlandaises du début du 17ème siècle et en particulier des fragments portant sur le tuyau l'inscription 'SAPFENBERG' dont on ne connaît pas l'atelier de provenance. Il présente également d'autres pipes en terre mentionnant des noms de fabricants, comme p.ex. Johan Hartmann Iser de Hildesheim, Johan Henrich Christoph Bosse de Walbeck et Christian Casselmann de Großalmerode, qui travailla à Hannoversch Münden de 1772 à 1776.



Pipe à talon avec rosettes sur les deux faces de la tête, Pays-Bas, fin du 17e siècle

 

 

     

Ausschnitt: Arbeitssituation in einer Pfeifenfabrik, Baumbach um 1910/20

Conditions de travail dans une piperie, Baumbach, vers 1910/20

No. 9/1997, p. 45/58
Martin Kügler: L'importance de Hambourg en tant que dépôt pour les pipes du Westerwald au 18ème et 19ème siècles

Le commerce des pipes en terre du Westerwald, qui avait été florissant pendant le 18ème siècle le long du Rhin, s'arrêta complètement en peu de temps vers 1800 suite aux taxes néerlandaises très élevées d'importation et de douane. Ce n'est qu'aux environs de 1850 qu'un commerce significatif reprit en direction des pays du nord et d'outre-mer, commerce organisé par des sociétés d'exportation de Hambourg. Des courtiers comme les Frères Thomae se mirent au service tant des maisons de commerce et d'exportation que des pipiers du Westerwald.
Les lettres et les contrats échangés entre l'agence des Frères Thomae et la piperie Wilhelm Klauer de Baumbach de 1880 à 1887 donnent des détails précis sur ces maisons de commerce. Les courtiers remplissaient en même temps une fonction d'observateurs du marché et fournissaient aux pipiers d'importantes indications pour le développement de nouveaux modèles.

En-tête de la piperie Wilhelm Klauer Söhne à Baumbach, vers 1900

En-tête de la piperie

 

 

 

 

Certificat de travail de la manufacture de pipes en terre de Rostin pour Johannes Schwaderlapp de Grenzhausen, 8 mai 1789

Certificat de travail

No. 9/1997, p. 59/68
Teresa Witkowska: Les manufactures de pipes en terre prussiennes de Rostin et de Sborowsky sur le territoire aujourd'hui polonais

Vers 1750, des marchands érigèrent des fabriques de pipes en terre à Rostin et à Sborowsky.
Grâce à des indications tirées d'archives, des trouvailles importantes purent être faites lors de fouilles menées en 1989/90, et à Sborowsky un des quatre bâtiments de la Piperie est encore conservé. Les fouilles de Rostin furent menées à bien par le Musée Régional de Gorzów Wlkp./Landsberg. Les résultats des fouilles de Sborowsky, menées par le Musée Maritime de Gdañsk/Danzig, ne sont pas encore publiés. C'est pourquoi on ne peut disposer que de premières informations de base. Les fouilles menées sur les deux sites de production prouvent un très large emprunt aux modèles et aux marques néerlandaises, mais toutefois quelques modèles originaux avaient été développés. Ceci s'applique non seulement aux formes des têtes mais surtout aux chiffres des marques qui varient non seulement de fabrique à fabrique mais également à l'intérieur d'un même lieu de production. Les inscriptions sur les tuyaux mentionnent toujours le lieu de production exact.


 

 

No. 9/1997, p. 68-72
Holger Haettich: Marek Parol - un nouveau pipier polonais

Depuis quatre ans, M. Parol produit accessoirement des pipes en terre à Przemysl/Pologne orientale. Il utilise exclusivement une argile qui rougit au feu et fabrique environ 50 modèles différents; certains de ces modèles rappellent les pipes en terre de la célèbre fabrique de Gambier à Givet/France. M. Parol offre également, en plus, des têtes de pipes de sa propre conception, pressées dans des moules en plâtre, parmi lesquelles une série aux effigies de personnages historiques importants.

Têtes de pipes aux effigies de Napoléon Bonaparte, de l'empereur François Joseph et de Richard Wagner

 

No. 9/1997, p. 73-85
Nina Surabian/Martin Kügler: Les pipes en terre aux 17ème et 18ème siècles à Qt. Petersbourg

L'interdiction de fumer en Russie promulguée en 1634 resta en vigueur sous le règne du Tsar Pierre I et pendant la phase d'européisation systématique de la Russie. Par conséquent les sites archéologiques de pipes en terre du 17ème siècle sont très rares, et n'apparaissent que là où s'établirent des étrangers. A partir de 1718, il est prouvé que des importations régulières de pipes en terre des Pays Bas ont eu lieu. Sous la direction d'un pipier néerlandais, les premières pipes en terre russes furent fabriquées en 1724 dans la fabrique moscovite de pipes et de poëles. A St. Petersbourg, la production démarra en 1744 et on peut en suivre la trace jusqu'en 1849. Les exemplaires exposés de ces pipes russes montrent une grande analogie avec les produits importés des Pays Bas.

 

Home
KnasterKOPF
Cercle de Recherche
La table de matières
Search (en anglais)
Contact
Impressum

Letzte Aktualisierung: 06.06.2008