KnasterKOPF
Deutsche Ausgabe

English Edition

Nederlands



No. 19/2007

No. 18/2005

No. 17/2004

No. 16/2003

No. 15/2002

No. 14/2001

No. 13/2000

No. 12/1999

No. 11/1998

No. 10/1997

No. 9/1997

No. 8/1996

No. 7/1995

No. 6/1992

No. 5/1991

No. 4/1991

No. 3/1990

No. 2/1990

No. 1/1989


 

Numéro 16/2003


Le 2 mai 2003 le numéro 16 de KnasterKOPF - La revue des spécialistes de la pipe en terre et des historiens du tabac sera augmenté pour atteindre 180 pages. Ce numéro est consacré au thème "la manufacture de pipes en terre en Allemagne centrale" et vous y trouverez la plupart des conférences qui ont été faites au cours de la 16me rencontre de l' Cercle de Recherche sur les Pipes en Terre qui s'est tenue à Grimma du 1 au 4 mai 2002. Il contient en plus d'amples analyses de dévouvertes en matière de pipes en terre, de même qu'un nombre accru de contributions internationales dans ce domaine de recherche.
Enfin, des renseignements au sujet de l'actualité (réunions, nouveautés ...) complètent le tout.
  No.16

 

Dans le domaine de la recherche

Andreas Heege:
Les pipes en terre d'Einbeck, en Basse-Saxe

Michael Schmaedecke:
Pipes à décor floral avec indications de fabrication provenant de complexes archéologiques situés au sud du cours supérieur du Rhin

Ralf Kluttig-Altmann/Martin Kügler:
Cela bouge en Saxe. Contribution à l'émancipation de la recherche allemande dans le domaine de la pipe en terre

Gerda Standke:
Pipes en terre - Terre à pipes. Vers une Histoire géologique de la matière première

Marita Pesenecker:
La production de pipes en terre à Grimma

Ralf Kluttig-Altmann:
Les pipes en terre à Leipzig - Conclusion (provisoire) d'un relevé archéologique. Un pipier très précoce à Leipzig

Gerd Mattuschka:
La piperie à Leisnig

Bernd Standke:
A propos de la piperie à Waldenburg (Altstadt)

Walter Morgenroth:
Johann Friedrich Böttger et la construction de sa fabrique de pipes à tabac de Meissen

Gisela Murken:
La culture et le commerce du tabac dans le sud de la Saxe

Jorge Kulemeyer:
Pipes à fumer de la poterie primitive du site archéologique de Moralito en Argentine

Ralf Kluttig-Altmann/Martin Kügler/Henry Toms:
Terminologie internationale de la recherche sur les pipes en terre. Partie I: anglais-allemand



Nouvelles Decouverts


Gunnar Möller:
Un site archéologique important à Stralsund - Des tuyaux de pipes comme fond de crépi

Daniel Schulz:
Smoking - No Smoking. Les fumeurs du Schloss Ludwigsburg, à Württemberg

Maren Weidner:
Les pipes de la Hamburger Reichenstraße

Wojciech Siwiak:
Les pipes des 17e et 18e siècles trouvées dans les sites archéologiques de Bydgoszcz (Bromberg)

Natascha Mehler:
Du vieux et du neuf sur les pipes en terre et le tabac en Islande

Richard Gartley:
Bouffardes allemandes mises au jour aux USA

Martin Kügler:
Le certificat d'aptitude professionnelle de Johann Wilhelm Dorn en 1777

Natascha Mehler:
Une anecdote à propos des multiples usages et utilités du tabac

Heinz-Peter Mielke:
Notices sur la production de pipes en terre dans le Veneto


Nouvelles Publication

Critique, bibliographie nouvelles publications



Renseignements

Des projets en cours et des travaux de fin d'étude

Des communications et des questions

 


Knasterkopf No. 16/2003
208 pages format DIN A4 en language allemande Résumés en français sur internet
Prix 26,00 Euro en abonnement 21,00 Euro tout + Porto
Commandes: uniquement chez l'éditeur Martin Kügler

   

 

 

 




Dans le domaine de la recherche


No. 16/2003, p. 11-68
Andreas Heege: Les pipes en terre d'Einbeck, en Basse-Saxe

Parmi les 1285 fragments provenant de 30 sites, 225 têtes de pipes ou fragments de têtes sont particulièrement exploitables, dont une centaine portent des marques lisibles. Les typologies développées pour les têtes et les tuyaux des Pays-Bas sont confirmées grâce à des trouvailles connexes. Cependant, à Einbeck, un type de pipe à petit talon est largement représenté. Il n'est pas encore établi si on a affaire à une particularité locale de la première moitié du 18e siècle, ou si l'on est en droit de conclure à un type défini situé entre les types de base 2 et 3.
En ce qui concerne la phase initiale des pipes en terre, à savoir la première moitié du 17e siècle, l'origine des rares têtes et fragments est incertaine. Deux têtes seulement de la fin du 17e siècle portent des marques qui indiquent une provenance néerlandaise probable. Une troisième, datant du 18e, porte clairement des marques néerlandaises à côté de marques de fabricants non identifiés d'Allemagne du Nord et de Hesse.

 




Pfeifenköpfe aus Einbeck

Sélection de têtes de pipes d'Einbeck, datant du 18ème siècle, provenance néerlandaise et allemande

Fersen-, Boden- und Innenmarken

Marques de talon, de fond et marques intérieures de divers fabricants néerlandais et allemands sur les pipes d'Einbeck
 
A côté de nombreux produits néerlandais, en majorité de Gouda, on trouve, à partir de 1740, un plus grand nombre de pipes fabriquées dans les localités voisines d'Hildesheim et d'Hardegsen. En ce qui concerne les pipes des environs de 1750, on découvre une grande collection d'estampilles circulaires et de tuyaux à cannelures obliques.
Après 1769, les pipes d'Uslar inondent le marché d'Einbeck. Il ne reste que peu de place aux fabricants d'Hildesheim, Hameln, Hannoversch Münden, Großalmerode et du Westerwald. Le site d'Einbeck nous fait pour la première fois découvrir les noms des pipiers d'Uslar reliés à certaines "Pferdemarken".
La production d'Uslar semble avoir également dominé le marché d'Einbeck à la fin du 18e siècle et au début du 19e. Deux pipes à fond arrondi de la seconde moitié du 18e siècle sont décorées aux armes et aux devises d'Hanovre et du Brunswick. On trouve aussi à Einbeck des produits de l'éphémère activité de Casselmann, d'Hannoversch-Münden.
Quoique les pipes à vernis bariolé des 17e et 18e soient connues dans les localités environnantes, on n'en trouve pas à Einbeck. Le site d'Einbeck montre aussi clairement que les pipes à relief typiquement néerlandaises du 18e n'ont pas atteint le marché d'Einbeck. On se demande aussi pourquoi, par exemple, les pipes de la région de Brunswick et du Harz oriental et méridional n'ont pas atteint Einbeck.
Par nostalgie, des pipes en terre ont été pour la dernière fois achetées et fumées à l'occasion des fêtes de quartier de 1936.

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 13,60 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.
 
nach oben




No. 16/2003, p. 69-87
Michael Schmaedecke: Pipes à décor floral avec indications de fabrication provenant de complexes archéologiques situés au sud du cours supérieur du Rhin

Les experts discutent depuis longtemps de la typologie des pipes en terre, mais sans résultat jusqu'ici à cause de la faible quantité de matériel dont on a connaissance. Grâce aux pipes à décor floral découvertes au sud du cours supérieur du Rhin, on a pu, pour quelques fabricants, classer et nommer des types de pipes bien précis. Ces spécifications devraient permettre de déterminer à l'avenir les types de pipes et de classer les découvertes.

La typologie doit être comprise comme une hypothèse de travail que l'étude plus précise des matériaux originaux doit affiner. Les éléments de décoration des pipes fabriquées dans la région Mannheim/Frankenthal entre 1660 et 1680 se ressemblent dans une large mesure, de sorte que, pour la fabrication des moules, on peut supposer, soit que les ateliers se trouvaient dans une aire réduite, soit qu'il n'y avait qu'un seul atelier. Les fabricants vendaient les moules aux pipiers, lesquels y appliquaient eux-mêmes leurs noms, l'endroit et l'année de fabrication, ou confiaient ce travail à du personnel peu qualifié. En plus des nouveaux, d'anciens moules étaient aussi négociés.

 
Pfeifenstiel
Tuyau de pipe du type "M.Kesselhum 1", Mannheim 1681


Pfeifenkopf

Fourneau du type " Hans Minch 1", Frankenthal, 1660/70
 

En plus du marché local, il est possible que quelques pipiers de Mannheim et de Frankenthal aient livré dans d'autres régions, et que la partie sud du cours supérieur du Rhin ait constitué un débouché important pour certains d'entre eux. A ce propos, il faut toutefois préciser qu'il n'est pas certain que cette exportation se soit réellement produite. Il faut aussi prendre en compte la possibilité que les pipes que l'on y a trouvées y aient été amenées par des consommateurs tels que des voyageurs et en particulier des soldats, qui s'étaient fournis dans la région de fabrication.


Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 3,80 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.
 
nach oben
 


No. 16/2003, p. 88-98
Ralf Kluttig-Altmann/Martin Kügler: Cela bouge en Saxe. Contribution à l'émancipation de la recherche allemande dans le domaine de la pipe en terre

Si l'on considère le développement de la recherche sur la pipe en terre en Allemagne, on constate des progrès significatifs. La dépendance initiale à l'égard de la recherche étrangère a fait place ces deux ou trois dernières années à une nette autonomie. La progression est particulièrement claire en Saxe où la session 2002 de le Cercle de Recherche sur les Pipes en Terre a également mis en évidence beaucoup de nouveaux aspects.


Pfeifen des Görlitzer Typs
Pipes du type de Görlitz, variantes 1 et 2, fabriquées dans l'Oberlausitz, 2de moitié du 17ème siècle, avec tuyau rapporté
 

Au 17e siècle, il existait en Saxe orientale, dans des endroits jusqu'ici mal localisés, une technologie autonome qui se distingue fondamentalement des méthodes de fabrication considérées comme générales par l'usage de moules composés de deux parties. Les nouvelles découvertes mettent en évidence la technologie suivante: application manuelle de décors sur le fourneau, moulages séparés du fourneau et du tuyau, qui seront ensuite assemblés, et inclinaison du tuyau postérieure au montage. La preuve a été tout récemment apportée que des têtes de pipes ont été créées sur un tour de potier pour être ensuite rapportées à des tuyaux roulés à part. Le nombre de découvertes montre de plus que, en dépit de la différence évidente de qualité par rapport aux pipes moulées, il s'agissait de technologies efficaces et qui ont servi pendant plusieurs années ou décennies.
Ceci contredit le concept d'un transfert de technologie venant des Pays-Bas, et éventuellement d'autres régions allemandes considérées comme intermédiaires, par des compagnons itinérants ou de quelque autre manière. La nouvelle technologie est née d'une forte demande locale et régionale de pipes en terre et a pu longtemps se maintenir, malgré ses limites évidentes au point de vue efficience et qualité, et fournir le marché régional et transregional.
Pour la première fois, les observations faites sur un site archéologique ont prouvé que des potiers ont fabriqué des pipes en utilisant leur technologie artisanale propre. Ainsi se trouvaient confortées diverses informations archivales établissant la relation entre les deux artisanats. Il importe dès lors d'apporter à l'avenir une attention accrue aux relations entre les deux artisanats et aux identités personnelles.

La piperie était beaucoup plus répandue en Saxe au 17e et au 18e siècle que ce que l'on a cru jusqu'ici. Aux 15 sites déjà reconnus s'ajoutent Belgern, Herrnhut(?), Leipzig, Meißen, Meuselwitz et il faut s'attendre à d'autres indices.
Le volume des importations néerlandaises doit être revu à la baisse par rapport au postulat ancien. La production locale et régionale doit être réévalue à une forte hausse. Une partie de ces produits se différencie nettement, au 17e siècle, d'un point de vue typologique, des pipes d'importation, alors qu'aux 18e et 19e siècles les modèles de Gouda sont imités à la perfection.
L'émancipation ainsi démontrée de la recherche allemande en ce qui concerne la Saxe a une portée archéologique, historique, technologique, typologique et méthodique. En lieu et place d'une simple production de découvertes et d'une attribution forfaitaire des fragments, il est possible aujourd'hui de procéder à une étude différenciée sur le plan régional et dans un contexte directeur. La question se pose également de savoir si la révision subie en ce qui concerne la Saxe de l'opinion sur la prédominance et le monopole de la piperie néerlandaise s'applique également aux autres campagnes d´alliance de la République féderal d´allemande.

Durchstechen des Rauchkanals

Percement du canal de fumée sur une pipe ordinaire, entièrement faite au moule, à angle droit et axe unique (Weiern)

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 2,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.
 
nach oben




No. 16/2003, p. 99-104
Gerda Standke: Pipes en terre - Terre à pipes. Vers une Histoire géologique de la matière première

La formation et l'accumulation d'argiles sont liées à des circonstances géologiques qui ont existé surtout au tertiaire. Dans l'espace saxon, les argiles apparaissent en couches relativement importantes sur le flanc sud des aires d'origine tertiaire, où elles sont extraites pratiquement en surface, partie à ciel ouvert, partie dans des mines sous-terraines, ou dans des minières, souvent en même temps que d'autres matières premières (tourbe, gravier). Parmi les diverses variétés d'argiles, certaines se prêtent plus particulièrement à la fabrication de pipes. Ce sont surtout des argiles fines, relativement grasses et qui blanchissent à la cuisson. Au 18e siècle, les pipiers de Waldenburg se fournissaient principalement en 'terre à pipe' dans la localité voisine de Frohnsdorf, situé dans la principauté thuringienne d'Altenburg, mais également, pour une part, dans la région de Grimma, distante d'environ 40 km.



 
Karte

Formations tertiaires (nord ouest de la Saxe et est de la Thuringe) en rapport aux importantes sédimentations argileuses et aux sites de productions de pipes

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben



No. 16/2003, p. 105-112
Marita Pesenecker: La production de pipes en terre à Grimma

A Grimma, la production de pipes en terre a débuté à la fin du 17e siècle. Les pipiers se procuraient de l'argile à Groß- et Kleinpöhsig, où les fosses se trouvaient sur les terres des fermiers. Le prix d'un 'Fuder' (foudre) était de 2 talers et 14 groschens et la consommation s'élevait, à la fin du 18e siècle, à 2000 demi-quintaux par an. De temps en temps, les pipiers de Waldenburg se fournissaient aussi en argile à Pöhsig.
Le nombre de pipiers oscillait. Dans les années 1740, ils étaient trois, plus tard, il y eut entre quatre et six maîtres-pipiers, qui occupaient chacun d'autres personnes (compagnons, apprentis). Heinrich Neumann occupa une position dominante au sein des pipiers de Grimma et fixa les prix des pipes à fumer à Grimma.
Tous les pipiers imitaient les pipes hollandaises et utilisaient en grande partie le nom du maître "Frans Verzijl", de Gouda; sur le talon se trouvait le "Löwe im holländischen Garten".
L'éventail de la production s'élargit, suite à des modifications dans les habitudes des fumeurs, après 1800. Depuis la fin du 18e siècle, les moules à pipes furent fabriqués par un fondeur d'étain de Grimma.
A côté des pipes indigènes, on a trouvé à Grimma beaucoup de pipes originales de Gouda. Il ressort des protestations des pipiers en l'an 1799 que des pipes étrangères, surtout de Hesse, étaient introduites dans la région. La production des pipes à fumer en terre s'est achevée à Grimma dans le milieu du 19e siècle.

 



Pfeifenkopf


Tête de pipe richement ornée en relief, avec portrait de Frédéric Auguste III, Electeur de Saxe, et de son épouse, Amélie, fabriquée par Johann Gottlob Kramer à Grimma, fin du 18ème siècle
Tonpfeifenfragment

 






Fragments de pipes en terre provenant de l'atelier de Johann Gottlob à Grimma, Mühlgasse, no 7, fin du 18ème siècle

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,60 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

   
nach oben




No. 16/2003, p. 113-116
Ralf Kluttig-Altmann: Les pipes en terre à Leipzig - Conclusion (provisoire) d'un relevé archéologique. Un pipier très précoce à Leipzig

L'article marque la conclusion (provisoire) d'une série consacrée aux découvertes de pipes de Leipzig depuis les années 1990 jusqu'aujourd'hui. Significatif pour la recherche sur les pipes en terre en Saxe et en Allemagne: une source de découverte récente selon laquelle Hans Thielmann est cité en l'an 1656 en tant que pipier de Leipzig.
Il est de la sorte le plus ancien pipier d'Allemagne connu. L'ensemble de la série peut se résumer en ceci que beaucoup de pipes trouvées en Saxe, et qui étaient anciennement assimilées à des produits de Gouda, apparaissent, à la lumière des nouvelles connaissances, comme des fabrications saxonnes. Il en résulte le besoin d'examiner d'une façon plus critique qu'auparavant tant les nouvelles découvertes faites en Saxe et en Allemagne que le commerce des pipes de Gouda.

 


Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 0,80 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 117
Gerhart Mattuschka: La piperie à Leisnig

La ville saxonne aurait connu dès 1697 une production de pipes en terre de signification économique, toutefois les débuts ne sont pas encore éclaircis; en 1753, on ne relève qu'un seul pipier. Fin du 18e siècle, la production augmente. Les fragments de pipes découverts à Leisnig montrent une grande ressemblance avec les modèles des sites pipiers voisins de Grimma et de Waldenburg. La fabrication des pipes se termina vers 1830.




 
Tonpfeife

Pipes en terre de la Lichtenberggasse à Leisnig, milieu du 18ème siècle

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 0,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 118-130
Bernd Standke: A propos de la piperie à Waldenburg (Altstadt)

A Waldenburg (Altstadt) se développa une production de pipes en terre importante et d'une qualité remarquable qui ne s'arrêta qu'à la fin du 19e siècle. Cet article présentera les pipiers connus ainsi que de nombreuses découvertes faites dans la localité.
En dépit des difficultés avec l'Electorat de Saxe (Royaume de Saxe à partir de 1806), et des barrières douanières élevées qui en résultèrent, il semble que les armes de l'Electeur aient été un motif apprécié sur les têtes de pipes. Tout comme à Grimma, on a tenté ici aussi de rendre les pipes plus attractives pour les acheteurs en imitant les modèles de Gouda ( tuyaux décorés à la roulette, estampilles sur les talons, décors de founeaux). Deux morceaux de tuyaux identifient Waldenburg (Altstadt) comme l'un des sites de fabrication des pipes dites de Zapfenberg.

 

Zeichnungen


Pipes en terre fabriquées à Waldenburg au 18ème siècle

Zeichnungen


Pipes en terre de Waldenburg portant la marque "W" sur le côté du talon

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 2,60 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 131-136
Walter Morgenroth: Johann Friedrich Böttger et la construction de sa fabrique de pipes à tabac de Meissen

Böttger, l'inventeur de la porcelaine européenne, s'occupa dès 1706 de la fabrication de pipes. Il produisit pour commencer des têtes de pipes en faïence rouge-brune de Böttger. De 1710 à 1712, il géra sa propre fabrique de pipes à Meissen, qui fut dirigée par le pipier Johann Müller, originaire de Wesel sur le Rhin. Müller avait d'abord travaillé à Magdebourg et à Bevern. En 1712, il reprit l'atelier peu florissant, mais arrêta la production en 1713 et retourna à Wesel où il mourut en 1729.

Pfeife

Pipe à tabac en faïence rouge-brune de Böttger, fabriquée à Meissen en 1712

Dans cette piperie furent également fabriquées en 1712 des pipes à long tuyau en faïence rouge-brune de Böttger. A cause de grosses difficultés de cuisson, la tentative fut abandonnée. On ne garde que deux exemplaires de ces pipes.

 

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 137-142
Gisela Murken: La culture et le commerce du tabac dans le sud de la Saxe

Depuis le milieu du 17e siècle jusque tard dans le 20e siècle, la culture, le travail et le commerce du tabac ont constitué une source indispensable de revenus pour le sud de la Saxe.
On s'attardera particulièrement dans la vallée de la Leine sur les localités de Orte Northeim, Nörten-Hardenberg, Bovenden près de Göttingen et l' Eichsfeld. A Eichsfeld, la culture du tabac est déjà signalée dès 1660. De nombreuses sources établissent clairement comment cette branche d'activité se maintint pendant 300 ans.
Elle survécut aux maladies, aux difficultés commerciales créées par la discorde et la tromperie, aux hausses d'impôts et à la pression exercée par l'importation, jusqu'au ce que, milieu du 20e siècle, la culture du tabac cesse d'être rentable.

 




Tabaksfeld


Champ de tabac dans l' Eichsfeld vers 1930

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 143-149
Jorge Kulemeyer: Pipes à fumer de la poterie primitive du site archéologique de Moralito en Argentine
Pfeifenkopf  

Les têtes de pipes en argile appartenant à la Culture de San Francisco peuvent être datées avec précision du 2e siècle après J.C. A côté des modèles lisses, on en a trouvé portant des décors anthropomorphes. Des plantes hallucinogènes étaient fumées, ce qui permet d'avancer l'hypothèse que les motifs correspondent aux hallucinations attendues. Les indigènes ne fumaient qu'en groupe et dans un but cultuel.





Tête de pipe anthropomorphe de la Culture de San-Francisco à Moralito, 2ème siècle après J.C.

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 149-152
Ralf Kluttig-Altmann/Martin Kügler/Henry Toms: Terminologie internationale de la recherche sur les pipes en terre. Partie I: anglais-allemand

Le recours à la littérature étrangère est pratiquement incontournable dans le réseau serré de la recherche européenne. Lors de la traduction des concepts spécifiques, on se heurte rapidement à des difficultés. Ces concepts peuvent être des mots usuels qui prennent, dans la recherche sur les pipes en terre, une signification particulière dont les dictionnaires habituels ne rendent pas compte. Ou alors il s'agit de néologismes ou d'acceptions spéciales que l'on cherche en vain dans les dictionnaires habituels. Dans de telles conditions, les traductions peuvent conduire rapidement à des malentendus qui se propagent par la suite subrepticement.
Pour cette raison, il est important de lister les concepts spécialisés. Les auteurs entament une série qui prend d'abord en charge les langues des pays où la recherche bénéficie d'une tradition bien ancrée et dont la littérature est par conséquent importante. Cette première partie de la Terminologie Internationale commence par l'anglais:

Terminologie Internationale pour la recherche sur les pipes en terre

 

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 0,80 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




Nouvelles Decouverts

No. 16/2003, p. 153 f.
Gunnar Möller: Un site archéologique important à Stralsund - Des tuyaux de pipes comme fond de crépi

Lors de la restauration du monastère "St. Jürgen am Strande", au numéro 41 de la Mönchstraße des douzaines de tuyaux de pipes ont été mis à jour. Ils avaient été enfilés sur un fil fin et utilisés pour recouvrir les inégalités dans un mur de carreaux, sur la face sud-ouest du premier étage, directement sur les carreaux, sous le crépi baroque datant de la construction du bâtiment (1753/54). Sur cette 'couche égalisatrice', on avait ajouté un tapis de roseaux en guise de sous-crépi. Selon les renseignements de l'ouvrier du bâtiment, les tuyaux de pipes auraient recouvert une surface d'environ 1,2 m sur 1,5 m.
Les fragments les plus longs mesuraient 43 cm, les plus courts 4 cm, la plupart de 10 à 12 cm. Les becs et les autres parties des tuyaux ne montrent aucune trace d'usage. Il pourrait donc s'agir de déchets réutilisés. D'après les inscriptions, il pourrait s'agir de fabrications hollandaises ou allemandes, dont l'origine doit encore être examinée.
L'idée d'utiliser des débris de pipes en terre comme matériel pour égaliser un mur ou constituer un enduit est certainement plus une exception qu'une règle. Quoi qu'il en soit, cette découverte montre de façon impressionnante la grande individualité et la riche faculté d'improvisation des gens pour encore trouver une utilité à des déchets.

 

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 0,40 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 154-159
Daniel Schulz: Smoking - No Smoking. Les fumeurs du Schloss Ludwigsburg, à Württemberg

Au Schloss Ludwigsburge, à l'occasion de travaux de restauration, on a trouvé des graffitis de fumeurs dont les auteurs sont des ouvriers occupés à la construction du château entre 1725 et 1735. Il s'agissait de fumeurs de pipes classiques - vraisemblablement des ouvriers ou des compagnons allemands - et des fumeurs de pipes à composition florale - des ouvriers italiens et croates. Le chantier du château était multiculturel. Il rassemblait non seulement des artistes d'élite venus d'Italie, d'Autriche et de Bohême, mais également de simples ouvriers. Les pipes aident à distinguer les divers cercles culturels représentés.

Zeichnung

Fumeur de pipe no 1, un Croate
 

La caricature d'un croate est particulièrement intéressante. On peut l'identifier grâce à sa pipe à décor floral typique et à sa cravatte. Aujourd'hui encore, c'est à ces nombreux ouvriers croates et à leurs foulards caractéristiques que leur quartier à Ludwigsburg s'appelle encore le "Krawattendörfle".

 



Zeichnung

Caricature d'un fumeur de pipe

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben



No. 16/2003, p. 159-164
Maren Weidner: Les pipes de la Hamburger Reichenstraße

Les fouilles ont mis au jour un nombre particulièrement élevé de pipes provenant d'ateliers allemands. Pour Hambourg, les livraisons venaient, dans la seconde moitié du 18e siècle, principalement, outre d'Altona et d'Hannoversch Münden, de Wahmbeck, Großalmerode et Uslar. On est particulièrement frappé par la fréquence des tuyaux portant les noms de Knecht et Goebel. Mais l'observation se confirme également, lors des fouilles dans le nord de l'Allemagne, que les pipiers du sud de la Saxe et du nord de la Hesse copiaient les marques de Gouda. Le plagiat est facilement reconnaissable au fait que la marque latérale "Armes de Gouda", ramenée à un écu scindé avec un point en creux, n'est pas conforme.

 

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 165-170
Wojciech Siwiak: Les pipes des 17e et 18e siècles trouvées dans les sites archéologiques de Bydgoszcz (Bromberg)

Au vu de leurs marques, ces pipes, majoritairement du 18e, ne sont pas importées des Pays-Bas. On pense plutôt, la plupart du temps, à la fabrique de Roscin (Rostin dans le Neumark), active à partir des environs de 1750, mais on a également la preuve, grâce à des inscriptions de tuyaux, que des livraisons venaient de Weißenspring. Les pipes en terre, de même que les têtes de pipes en porcelaine, dont une venant de Tettau, attestent la naissance d'un commerce lointain de la ville à la fin du 18e siècle.

Plakette  

On n'a pas encore d'explication sur la fonction d'une plaquette en corne à l'effigie d'un fumeur.

 


Plaquette en corne représentant
un fumeur de pipe, vers 1800,
31 mm de diamètre






Tonpfeife

Pipe en terre à tête ovoïde trouvée à Bydgoszcz, fin du 18ème siècle

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 170-180
Natascha Mehler: Du vieux et du neuf sur les pipes en terre et le tabac en Islande

L'examen des sources écrites et de l'ensemble des découvertes archéologiques montre que les Islandais sont entrés en contact avec le tabac pour la première fois aux environs de la seconde moitié du 17e siècle. A partir de là, l'usage du tabac s'est développé très rapidement dans toute l'île grâce à la pipe en terre. Les objets nécessaires, le tabac et les pipes, arrivaient soit légalement par des partenaires commerciaux danois, soit illégalement par des contrebandiers étrangers. De nombreuses fouilles prouvent que les produits hollandais dominaient; un grand nombre de pipes venaient du Danemark; par contre, seules quelques pièces ont pu être identifiées comme provenant d'Angleterre, de Suède ou d'Allemagne.

Pfeifenfragmente

Fragment de pipe à talon trouvé à Viðey,
origine néerlandaise présumée, environs de 1650-1675
 




Pfeifenkopf und Fersenpfeife

Tête de pipe en porcelaine de Johann Carl Christoph Pabst de Uslar (All.), 19ème siècle, et pipe à talon de Johann Adolph Rømer de Nørre Sundby (Dan.) , vers 1800

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 2,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 180-189
Richard Gartley: Bouffardes allemandes mises au jour aux USA

Un large éventail archéologique de pipes à décor floral du 19e siècle fut présenté, qui avaient été importées aux USA de Großalmerode et d' Uslar. A côté des effigies générales (philosophes, Hercule, têtes de femmes, turcs), les portraits de politiciens et de présidents américains sont particulièrement intéressants. Elles peuvent être datées à quelques années près, étant donné que la popularité des pipes dépendait de celle des politiciens. Ceci dément l'opinion ancienne selon laquelle ces pipes étaient surtout fumées par les esclaves.

Philosophenkopf

Tête de philosophe provenant de l'atelier de potier de John Tabor à East Alton, New Hampshire

On peut prouver la production de telles pipes par des fabriques américaines installées en Ohio, New Hampshire et Virginie. La production indigène était certes de qualité inférieure, mais les fabricants surent mettre à profit les troubles du marché mondial créés par la guerre civile américaine.

 

Gesteckpfeifenkopf

Tête de pipe en faïence émaillée de Großalmerode, avec le portrait d'un philosophe de l'Antiquité, trouvée à Fort Sanders, Wyoming


Porträtpfeife

Pipe à l'effigie de Frank Pierce, président des E.U. de 1853 à 1857, trouvée dans l'île de San Juan

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 2,00 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben




No. 16/2003, p. 190 f.
Martin Kügler: Le certificat d'aptitude professionnelle de Johann Wilhelm Dorn en 1777

Pour la première fois, un certificat d'aptitude professionnelle a été découvert à Grenzhausen (Westerwald), qui porte la signature de Peter Dorn, Premier Maître des Pipiers de ce qui était à l'époque le Comté de Wied-Neuwied. Le nouveau promu, J.W. Dorn, né en 1756 était un parent éloigné du Premier Maître. Il provenait d'une famille pauvre de pipiers, devint Maître en l'an 1781, et mourut déjà en 1796. Ce document es un témoignage rare de la vie d'un simple pipier au 18e siècle.

Brief

zoom

Certificat d'aptitude professionnelle de Johann Wilhelm Dorn à Grenzhausen, 1777

 

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 0,40 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben


No. 16/2003, p. 192
Natascha Mehler: Une anecdote à propos des multiples usages et utilités du tabac

La tradition orale raconte qu'au tout début du 20e siècle un homme a traité ses hémorroïdes avec succès par le tabac.

 

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

 
nach oben


No. 16/2003, p. 193
Heinz-Peter Mielke: Notices sur la production de pipes en terre dans le Veneto

A côté des pipes en verre fabriquées par les verriers de Murano, des pipes en terre ont également été fabriquées dans le Veneto: à Chioggia, Bassano del Grappa et à Piazzola sul Brenta. Une de ces manufactures existe aujourd'hui encore à Bassano, mais elle s'est convertie dans la fabrication de pipes en racine.

 

Vous pouvez obtenir un tiré à part de cette communication au prix de 1,20 Euros (+ port et emballage) en cliquant ici.

   


Home
KnasterKOPF
Cercle de Recherche
La table de matières
Search (en anglais)
Contact
Impressum

Letzte Aktualisierung: 06.06.2008